• m&brillecoaching

Croyances, des autoroutes?

Qu’est-ce qu’une croyance ?

Ce mot est souvent prononcé dans le domaine du développement personnel. Mais que sont tes croyances ?

Elle sont le moyen le plus commun, le plus subtil, le plus efficace de ne pas créer la vie dont tu as envie. Elles sont tes limites les plus répandues.

Mais encore ?

Les croyances sont des idées ancrées en toi, en moi, en chacun de nous, que nous pensons être la vérité. Il ne nous viens même pas à l’idée de les remettre en question. Nous sommes persuadé.e.s, la plupart du temps inconsciemment qu’elles sont justes, alors que nous ne savons souvent pas les justifier autrement que par une série d’exemples souvent issus de nos propres expériences.

Une croyance a été construite dans notre passé.

Une croyance est l’association d’une pensée et d’une émotion.

Elle est inscrite dans notre cerveau, dans notre corps, dans notre système nerveux

Comment s’est-elle construite ?

A un moment donné, tu as vécu une expérience à propos de laquelle tu as eu une pensée marquante et ton corps a vibré une émotion si forte qu’elle s’est comme cristallisée.

Une croyance est ainsi née dans ton système en associant une situation à une pensée et une émotion.

Elle s’est surtout construite petit à petit...au début, elle n’était qu’une pensée...un peu comme lorsque tu traverses un champ pour la première fois, tu marches dans les herbes folles.

Lorsque tu traverses une nouvelle fois ce champ, alors tu vas repasser par la sente que tu as déjà emprunté, ça sera plus facile. Et ainsi de suite, à chaque fois que tu repasses par ce champ, tu empruntes le même passage. La sente à peine visible devient un chemin, puis bientôt une autoroute.

Ton cerveau (comme celui de tout le monde) aime ce qui est facile : son but est de te faire survivre et d’économiser son énergie, il te guide donc vers ce qu’il connaît, c’est rassurant. Ainsi, si tu revis l’expérience, ou une expérience approchante, contenant des points communs avec l’expérience 0 disons, celle qui a suscité cette très forte émotion de départ, ton cerveau va te servir la même pensée et la même émotion…


Et donc, petit à petit ton système favorise le même circuit neuronal et associe à une expérience, une pensée et une émotion. Plus tu vis cette situation, plus cette réaction s’ancre en toi et comme encre ton système. Ton cerveau te la sert ainsi comme un réflexe totalement inconscient.


Une croyance est un automatisme, fonctionne comme un réflexe.


Rien de ceci ne serait gênant si un certain nombre de ces croyances ne te donnaient pas une vision erronée de ton monde. C'est un peu comme si tu voyais le monde à travers une vitre déformante qui, souvent, te joue des tours.

Exemples

Prenons l’exemple de Noël.

Si quand tu étais enfant, tu as vécu un Noël où tu as reçu exactement la cadeau que tu voulais, cette journée était merveilleuse, tu étais heureux de passer du temps avec ta famille, vous avez joué avec tes cousin.e.s, vous avez mangé un repas que tu adorais, avec ton dessert favori. Il y a des chances pour que tu aies eu des pensées telles que « Noël est la meilleure journée de l’année » et que tu vibres des émotions de joie, de plénitude.

Si chaque année, Noël se passe comme ça pour toi, tu construis la croyance que Noël est un moment merveilleux, léger, où on se retrouve en famille pour partager un repas délicieux. Tu as une croyance positive à propos de Noël.


Si en revanche, enfant, tu as vécu des Noëls où tu n'as pas reçu le cadeau que tu espérais, où on t'a fait comprendre que ce genre de cadeau était au dessus des moyens de la famille. Si le repas s’est déroulé dans une ambiance très tendue, s’il y a eu des disputes, si on t'a obligé à manger la viande que tu n’aimais pas et du coup on t'a privé de dessert. Tu as pu avoir des pensées du style « Noël est une journée horrible » et ressentir de la frustration, de la déception, vibrer des émotions basses. Si chaque Noël dans ton enfance s’est déroulé selon un scénario ressemblant à celui-ci, tu as très probablement construit une croyance négative à propos de Noël.


Ainsi, à l’approche de Noël, certains se sentiront joyeux et léger (réflexe positif) et les autres tendus et frustrés (réflexe négatif).


Pourtant, Noël est une journée neutre….c’est une circonstance neutre.

Ce sont bien tes pensées, tes croyances automatiques qui vont déterminer ton expérience.


Et alors? Tes croyances déterminent le regard que tu portes sur le monde qui t'entoure, parce que tu fais tout pour trouver des expériences qui viennent renforcer ces croyances...bien sûr, ce mécanisme est inconscient...je t'en parlerai dans un prochain article.

Il n’empêche, nombreuses de tes croyances te limitent, et tu n'es pas obligé.e.s de continuer à accepter leur jeu.

La bonne nouvelle est que tu peux changer tes croyances.

Je te propose une méthode en 3 étapes.

Pour changer tes croyances La première étape consiste à identifier nos croyances.

La 1° étape consiste à identifier tes croyances actuelles.

Pour cela, il s’agit encore une fois de développer l’observateur en toi, toujours lui. Je te recommande l'écriture quotidienne comme un excellent moyen de poser ce qui occupe ton cerveau sur le papier. C’est ainsi que tu pourras tirer le fil d’une pensée jusqu’à découvrir une croyance limitante.


La 2nd étape, un peu plus difficile, est d’apprendre à attraper ton mental en train de te servir la croyance pourrie. Imagine que tu as développé la croyance que tu ne peux pas gagner plus de 2500€ net par mois. Quand tu cherches un nouvel emploi, tu vas sans doute même pas lire les annonces qui correspondent à un salaire supérieur à celui-ci. Il s’agit alors d’attraper ton mental en train de te raconter la petite histoire...et de lui rappeler que « non, non, j’ai choisi de ne plus penser ça, souviens toi »...et aller regarder cet offre pour ce poste qui te motive tant et payé plus cher.


La 3° étape, celle qui te permet de cliquer sur l’offre justement, est d’offrir à ton cerveau une nouvelle pensée. Pour cela, il faut avoir anticipé. Au moment où tu identifies une croyance que tu juges limitante et dont tu souhaites te débarrasser, il est nécessaire de réfléchir aux pensées alternatives que tu vas donner à manger à ton cerveau…

Dans l’exemple ci-dessus, une pensée alternative pourrait être « Pourquoi pas, après tout ? Si je ne tente pas, je ne saurais jamais »...C’est une pensée intermédiaire comme dans l’escalier des pensées avant de passer à « Évidemment que je suis capable de gagner XXXX€ par mois ».

Il s’agit de proposer au mental une pensée qu’il pourra croire (je t'invite à relire l’article sur l’escalier des pensées) et lui proposer à chaque fois qu’il te sert l’ancienne croyance.


Il s'agit alors d'être conscient: identifier la croyance apparaitre et rediriger ton mental vers cette nouvelle pensée que tu veux adopter. Cet exercice demande de la présence, de l’attention à toi-même, à tes pensées et la discipline de corriger ton mental à chaque fois qu’il te sert la croyance dont tu ne veux plus.



Identifier ses croyances est une étape clé pour avancer et libérer cellui que tu as toujours voulu être. C’est au cœur de mon accompagnement de te tendre ce miroir et t'aider à regarder comment tes croyances ont créé les résultats que tu as dans ta vie.

Pour en savoir plus: un petit message ci-dessous, et le tour est joué ;)


Pour rejoindre la communauté M&Brille, c'est par ici: https://mailchi.mp/cc2aface047d/mbrillecontactkdo


Contact

 

Tél :+ 33-(0)6 81 23 24 33

m.brille.coaching@gmail.com

  • Black Instagram Icon
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 par Coach de vie. Créé avec Wix.com