• m&brillecoaching

J'aimerai, mais je ne peux pas...

Avez-vous déjà essayé de prendre des photos de « light-painting » ? C’est un moment souvent drôle pour un joli souvenir...

Aujourd’hui je voudrais vous parler de nouveaux projets, d’envies que nous ne réalisons pas toujours...Quand nous avons un projet qui nous tient à cœur, quel qu’il soit : que ce soit organiser un voyage qui nous motive et nous fait rêver, perdre du poids, se remettre au sport ou apprendre un instrument de musique, nous nous sentons parfois confrontés à une impossibilité d’avancer. Parfois, tout nous semble difficile, nous nous trouvons des excuses très efficaces : « je n’ai pas le temps », « je ne sais pas comment faire », « je ne sais pas par où commencer », « je n’ai pas les moyens financiers »...toutes ces petites phrases nous apparaissent comme des vérités auxquelles nous choisissons de croire dans un premier temps, d’obéir ensuite.

Pourtant...pourtant...souvenons-nous : les circonstances sont neutres, et notre expérience dépend de ce que nous choisissons d’en penser...Lorsque nous avons un projet, nous pouvons CHOISIR que c’est important pour nous. Nous pouvons choisir de penser que ce projet est essentiel pour la personne la plus importante de notre vie : nous.


Et parmi toutes ces pensées empêchantes, « Je ne sais pas comment faire », est une des pires phrases que nous nous racontons pour tuer nos propres projets...car en réalité, avant de commencer quelque chose, nous ne savons pas souvent comment faire. Quand nous avons appris à marcher, nous ne savions pas comment faire, nous avons singé les personnes autour de nous petit à petit pour y arriver, nous avons essayé, nous sommes tombés, nous avons pleuré, et nous nous sommes remis sur nos jambes…Quand nous avons appris à lire, nous ne savions pas comment faire...et pourtant, la preuve en est, aujourd’hui, si nous sommes réunis autour de cette page, c’est que nous savons lire...pourtant le processus a été parfois lent, souvent frustrant, mais nous savons lire.


Il y a quelques années, j’ai voulu apprendre à jouer du violon...c’était un rêve. Je me souviens cette sensation de plonger dans un monde totalement inconnu, moi qui n’avais jamais fait de musique autre que les cours imposés au collège 20 ans plus tôt. Je me souviens m’être dit, avoir ressenti réellement dans mon corps, dans mon cerveau de nouvelles connexions neuronales se créer...je me souviens des premières fois où je posais mon archer sur les cordes avec aucune, vraiment zéro idée de si je jouais la note juste ou fausse...je me souviens des première fois où mes yeux ont essayé de déchiffrer une partition et que mes doigts devaient se poser sur les cordes en même temps. Je me souviens de la satisfaction, de la fierté lorsque j’ai pu jouer « Frère Jacques »...J’avais plus de 30 ans déjà, je jouais « Frère Jacques ». Ça peut sembler à priori ridicule, mais avoir acquis cette capacité me mettaient vraiment dans une immense joie.

Parce que j’avais acquis une nouvelle capacité. Parce que j’avais plongé dans un monde jusqu’alors inconnu. J’étais fière d’avoir su consacrer du temps à ce nouveau projet (certains se souviennent sans doute du violon que je trimballais partout au dessus de mon énorme valise de l’époque)...Car à cette époque j’étais 3 semaines par mois en déplacement, et j’avais décidé d’apprendre à jouer du violon alors je voyageais avec mon violon, je m’entraînais dans les chambres d’hôtel…J’aurais pu écouter les voies les plus fortes « c’est une instrument hyper difficile », « à ton âge, c’est vraiment hyper dur »...j’aurais pu me dire que je n’avais pas le temps, que ce n’était pas pratique, que je n’avais pas l’oreille musicale…Mais cette année là, j’avais envie, je voulais…alors, je me suis dit que j’allais apprendre pas à pas, je me suis engagée envers moi-même à « faire mes gammes », j'ai pris des cours, j’ai trimballé mon violon, j’ai sans doute agacé certaines oreilles au passage...c’est ok.


Mon histoire de violon n’est qu’une anecdote...l’important est que lorsque nous voulons vraiment réaliser un nouveau projet : nous choisissons de prendre le temps, nous choisissons de nous confronter à l’apprentissage, à l’inconfort et d’y investir de l’argent... Bien sûr, avant de faire, nous ne savons pas comment faire...alors nous essayons, une chose, puis une autre, parfois ça ne fonctionne pas du premier coups et c’est par l’ensemble de ce processus que nous apprenons, que nous grandissons, que nous évoluons.


Lorsque des personnes décident d’avoir des enfants...tout d’un coup, elles ouvrent leurs capacités à dégager du temps dans leur vie pour ce nouvel être, à apprendre à être parents, à trouver les ressources financières pour permettre à leur enfant de grandir dans de bonnes conditions.le projet d’avoir un enfant est un projet si socialement accepté et « normal » qu’il n’est que peu interrogé… Et pourtant, si chaque parent fait marche arrière sur sa vie avant ses enfants, j’imagine qu’il se souviendra d’un emploi du temps déjà bien rempli, de finances déjà bien utilisées, du petit vertige de comment faire pour changer une couche ?

Nous pourrions parler d’apprendre à conduire aussi….


Alors pourquoi, à certains moment nous parvenons à prendre du temps pour réaliser un nouveau projet ? Pour apprendre quelque chose (plus ou moins sans y penser) ? Nous dépensons notre argent dans ce projet sans trop de réflexion, d’hésitation ? Et pourquoi certaines autres fois nous n’y parvenons pas ? Parce qu’à un moment, ce projet nous paraît essentiel...parce qu’à un moment, nous décidons « que nous le valons bien ». Parce qu'à un moment nous choisissons de faire taire toutes les pensées qui ne nous servent pas, et écoutons celles qui nous servent vers cet objectif.


Alors cette semaine, je vous invite à choisir un projet que vous décidez essentiel pour vous cette année, quelque chose que vous avez envie d’entreprendre, de réaliser, d’apprendre. Quelles sont les pensées que vous avez à son sujet et qui pourraient vous empêcher de le réaliser ? Notez-les toutes…



Quelles nouvelles pensées pouvez-vous choisir qui vous aideront à avancer dans la réalisation de ce projet ?


#apprendre #briller #coachingdevie #coachdevie #developpementpersonnel #nouveauprojet #grandir #essayer #selancer #oser #explorer #versunemeilleureversiondemoimeme

Contact

 

Tél :+ 33-(0)6 81 23 24 33

m.brille.coaching@gmail.com

  • Black Instagram Icon
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 par Coach de vie. Créé avec Wix.com