Les excuses de l’aventure #1 : le matériel.

Avec cet article, j'inaugure une série où je vais te parler plus de #nature, d'exploration, de #randonnée, de sport...de ce que je vis et mes réflexions sur ces thématiques.


Si tu me suis depuis un moment, tu sais sans doute que j’aime la nature, je m'y connecte en marchant chaque jour, j’aime m’y immerger, partir longtemps et me réveiller sous la tente.



Ma vision du matériel


Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de matériel : du matériel dont tu as vraiment besoin pour commencer à explorer autour de chez toi ou des chemins bien balisés.

Avant toute chose, sache que j’adore la technique, j’adore comprendre comment est conçu le matériel de sport et de randonnée en particulier, à quel besoin répondent les différentes options, les avantages des différentes matières, coupes etc. C’est un sujet dans lequel je peux plonger et faire une étude de marché très détaillée si je décide d’investir dans un équipement technique.

Parce que je vois un équipement technique comme un investissement qui m'apportera du confort, participera au fait que je tienne dans la durée (et dans certaines conditions, m'aidera à survivre).

J'ai aussi une approche assez pragmatique, que je voudrais te partager aujourd'hui, parce que je me souviens que je n’ai pas appris à conduire sur une Ferrari et ça ne fait pas de moi une mauvaise conductrice.

En effet, je suis pour une certaine #sobriété dans le #matériel basique et je préfère investir dans quelques pièces techniques qui me paraissent importantes et pour lesquelles, alors, je choisis de la haute qualité d'où mes études de marché.

Si ça t'intéresse, je te partagerais les pièces stratégiques dans lesquelles il est intéressant d'investir lorsque tu développes ta pratique dans la randonnée.


De quoi as-tu vraiment besoin?

En fait ce que j'ai envie de te partager aujourd'hui, c'est que tu n'as pas besoin d'être vraiment équipé.e pour commencer dans une pratique de sport nature: il y a quelques basiques utiles et c'est tout: alors ne laisse pas le matériel te freiner dans ton élan, ne laisse pas ta peur de passer à l'action se cacher derrière le prétexte du matériel.

Je vois souvent des personnes qui achètent du matériel hors de prix avant même de commencer une activité.

Chacun fait ce qu’il veut et c’est chouette de prendre du plaisir à utiliser du bon matériel. Là où ce comportement devient dommageable, me semble t’il est lorsque la non possession du matériel 4* devient un excuse pour ne pas partir explorer ce que tu as envie d’explorer.


Par exemple : si tu veux commencer à courir, ce qu’il te faut est uniquement une paire de chaussures de course : tu n’as pas besoin de short comprimant, de débardeur respirant, de chaussettes de contention, de brassard pour fixer ton téléphone; de montre qui mesure ton cardio etc, non, non, non! Ce matériel, tu pourras l’acheter après, si l’activité te plait vraiment et que tu veux passer certains paliers éventuels.

Si tu veux commencer à courir, tu as seulement besoin d’une (bonne) paire de chaussures de course.



Pour aller randonner, puisque tu le sais, c'est ma cam', tu n’as pas besoin de chaussures à 200€, d’un pantalon de rando transformable et antidéperlant, d’une doudoune ultra légère qui coûte un mois de loyer : tu as besoin d’une paire de chaussure dans lesquelles tu es à l’aise pour marcher (et qui a une semelle qui accroche un peu), d’un sac à dos et de quelques accessoires, c'est tout.

Aujourd’hui, si tu vas dans un magasin de sport, les chaussures entrée-milieu de gamme sont honorables pour débuter et te laisser une marge de progression.


Une fois équipé.e en chaussure, un leggins premier prix, un tee-hirt basique, une polaire ou un pull que tu as déjà font très bien l’affaire pour tout le reste. D’ailleurs, un leggins reste une option hyper confortable pour marcher, bien plus qu’un pantalon de rando mal coupé ou pas adapté à ta morphologie., et c'est dans cette tenue que tu me croiseras sur les chemins.