• m&brillecoaching

Quelle personne ai-je envie de montrer au monde ?

Nous avons tous eu lors de certaines interactions humaines, que ce soit avec notre partenaire de vie, notre famille, nos collègues des moments où nous avons agis d’une manière que nous n’aimions pas. Sans forcément que nos mots aient dépassé notre pensée, mais la manière dont nous nous sommes comporté.e.s ne nous rends pas franchement fièr.e.

Ça vous rappelle quelque chose ?

En ce mois de février au milieu duquel trône la Saint Valentin, je vais vous parler sous différents angles de nos relations humaines. Car si en France la Saint-Valentin est une journée vraiment centrée sur les amoureux.ses, en Amérique du Nord par exemple, puisque j’ai vécu une année au Canada, cette journée est l’occasion de rappeler aux personnes qu’on aime, qu’on les aime. J’aborderai donc ici les relations humaines en général…


Je vous ai déjà présenté l’outil que Brooke Castillo appelle le Manuel. Cette liste de comportement appropriés que les personnes avec qui nous sommes en relation devraient suivre pour se comporter de la manière que nous jugeons adéquate dans la forme de relation qui nous uni.

Nous avons alors vu que nous ne pouvions pas changer les autres...ils sont qui ils sont. La seule personne que nous pouvons changer est...nous même !

Et puisque nous parlons aussi d’amour en ce mois de Février, je partage la vision Matthew HUSSEY, un coach de rencontre, qui dit que le meilleur cadeau que nous puissions faire à notre (futur) partenaire est de devenir la meilleure version possible de nous-même.


Donc ma question est : Qui avez-vous envie d’être ? Quelle personne avez-vous envie d’être ? Quelle personne avez-vous envie d’offrir un monde ? Comment avez-vous envie que les autres vous perçoivent ?

Pour réfléchir à cette question, il existe un exercice intéressant qui consiste à dresser la liste de ce que vous aimeriez que les gens pensent et disent de vous…Alors oui, en réalité, ce que les autres pensent de vous n’a aucune importance et ne dit rien de qui vous êtes...mais il s'agit là d'utiliser cette approche pour réfléchir à qui vous voulez être: tentez l’exercice et vous verrez.


Tout d’abord, écrivez ce que vous pensez de vous même...comment vous voyez-vous ? Timide ? Joyeux.se ? Sérieux.se ? Enjoué.e ? Dynamique ? Calme ?

Puis faites la liste de ce que vous aimeriez que les différentes personnes de votre entourage pensent de vous.

Qu’aimeriez-vous que :

  • Vos parents pensent de vous ?

  • Vos frères et sœurs ?

  • Votre partenaire de vie ?

  • Vos collègues ?

  • Vos amis ?

Pour chacune de ces catégories de personnes écrivez ce que vous aimeriez être pour eux.

Par exemple, j’aimerai que mon frère et ma sœur pensent de moi que je suis quelqu’un de drôle, toujours présente pour eux et toujours de bonne humeur.

J’aimerai que mes collègues pensent que je suis compétente, efficace, discrète et à l’écoute.

Faites la liste la plus détaillée possible.


Ensuite, pour chaque critère, vous pouvez vous poser la question : Est-ce que que c’est bien la personne que MOI j’ai envie d’être, ce que MOI j’ai envie qu’on pense de moi, ou est-ce que c’est ce que je pense qu’il est « convenable » d’être, ce que je pense que la personne en question attend de moi.

Par exemple, si je me dis que j’aimerai que mes parents pensent de moi que je suis serviable, je peux interroger cette idée même. Est-ce que j’ai vraiment envie que mes parents pensent que je suis serviable ou est-ce que je pense que c’est la manière dont une fille doit se comporter envers ses parents ? Est-ce que moi, Marion, j’ai envie d’être serviable, ou est-ce qu’en réalité, c’est une caractéristique qui n’est pas importante et que j’ai plutôt envie que mes parents pensent que je suis légère, que la vie est facile avec moi ?

Cette partie, d’interroger nos premières réponses est très importante car elle nous permet d’identifier les pensées, qui nous appartiennent de celles qu’on pensent devoir remplir…


Et, au cas où il faille le rappeler : c’est à nous et uniquement à nous de décider la personne que nous avons envie d’être. Aucune valeur n’est meilleure ou moins bien qu’une autre. Nous sommes parfait.e.s en tant qu’Etre humains. Même si nous avons tendance à obéir à des schémas sociétaux normés, nous sommes libres de les remettre en cause et de choisir d’être la personne que nous souhaitons être.

Vous pouvez choisir de n’accorder aucune importance au fait de devoir ramasser les chaussettes qui traînent chez vous. Vous avez le droit le plus complet de n’accorder aucune énergie à ça, ça ne signifie rien de vous.


Une fois que nous sommes bien au clair avec la personne que nous avons envie d’être, l’étape suivante de réfléchir à la manière d’être cette personne, comment se comporte-t’elle ? Quelles actions nous permettraient d’incarner cette personne ?

Concrètement, si je reprends mon exemple de vouloir être une personne à l’écoute de mes collègue, que dois-je faire? Je dois leur accorder de l’attention quand ils me parlent, je dois être présente lors de nos échanges, je dois faire preuve d’empathie à leur égard…

Listez les différentes actions qui vous permettront d’être cette personne.


Si vous n’y parvenez pas, si vous n’avez pas d’idée, vous pouvez penser à une personne qui incarne cette valeur que vous voulez faire votre. Comment se comporte-t’elle ? Qu’est-ce qu’elle fait que vous trouvez correspondre à cet trait de personnalité que vous avez envie de développer ? Essayez d’identifier comment cette personne incarne ce trait et demandez-vous si c’est de cette manière que vous voulez incarner cette facette de votre personnalité. Peut-être que cela vous correspondra, peut-être pas totalement, nous pouvons inventez nos propres règles, mais cette petite analyse vous pemettra de vous mettre un peu sur la voie, de vous donner des idées.

Enfin, vous l’aurez compris, les questions suivantes à se poser sont : quelles émotions, quelles pensées ai-je besoin de ressentir et penser pour pouvoir agir comme la personne que j’ai envie d’être et de montrer au monde ?

Si je reste dans mon exemple : quelle émotion, quelle pensée ai-je besoin d’avoir pour être capable de ressentir de l’empathie envers mes collègues ? Je pourrais, par exemple, avoir besoin de penser qu’ils sont des humains comme moi, avec leur lot de confort et d’inconfort, avec leur histoire personnelle.


Lorsque nous avons réalisé cet exercice, nous avons dessiné un genre de portrait robot de notre nous idéal. Nous savons comment il.elle se comporte dans les différentes interactions sociales auxquelles il.elle participe...Nous n’avons donc « plus qu’à » nous observer en situation, identifier si notre réaction est à la hauteur de notre nous idéal et rectifier notre réaction le cas échéant.

Comme tout, ce changement va se faire de manière progressive et dépendra de notre capacité d’observation de nous même...(Je vous ai donné plusieurs techniques dans l’article « s’observer »). Et il ne s’agit pas là de se juger lorsque nous n’avons pas été à la hauteur de la personne que nous souhaitons être, mais petit à petit de comprendre pourquoi, dans les circonstances données, nous n’avons pas été capable d’agir comme nous aurions souhaité agir...mieux comprendre, pour faire mieux la fois d’aprés.


Un pas aprés l’autre, à la rencontre de la meilleure version de nous même.


J’espère que cet exercice vous aidera à montrer au monde la merveilleuse personne que vous êtes. N’hésitez pas à me dire qui vous avez envie d’être pour quelle personne.



Oeuvre située dans la Grande Halle de la Cartoucherie à Toulouse...


Contact

 

Tél :+ 33-(0)6 81 23 24 33

m.brille.coaching@gmail.com

  • Black Instagram Icon
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 par Coach de vie. Créé avec Wix.com